Jean, Julien Macé



Acte de Baptême
Saint Martin de Beaupréau: le 18 août 1778


Le dix-huit août mil sept cent soixante dix huit a été par nous vicaire soussigné,
baptisé Jean Julien fils de Jean Macé métayer à Marsillé et de Jeanne Aubron
son épouse, ont été parrain Julien Aubron oncle maternel et marraine Marie Macé
soeur du baptisé et ont déclaré ne savoir signer, le père absent.

H. Lambart vic(aire)

Beaupréau - Saint Martin: BMS 1767-1790 p173/377


Acte de Mariage
Beaupréau: le 9 juin 1806


Le neuvième jour du mois de juin mille huit cent six
par devant nous Ives Louis Joseph Pommard, Maire officier
de l'état civil de la commune de Beaupréau, département de
Maine et Loire, sont comparus Jean Julien Macé
né le dix huit août mille sept cent soixante dix huit, commune
de Saint Martin de Beaupréau, laboureur, demeurant à
Mercillé, majeur fils de défunt Jean Macé décédé le
troisième jour du mois de juillet mille sept quatre
vingt un, comme il est constaté par son acte de décès
délivré à Beaupréau par Monsieur Laforest greffier du
tribunal de première instance du quatrième arrondissement de
Maine et Loire, le trois juin mil huit cent six, et de
défunte Jeanne Aubron décédée le trente février mille
sept cent quatre vingt quatorze, comme il est constaté par
son inscription aux listes chronologiques de cette commune.
Et Marie Subileau née le onze janvier mille
sept cent quatre vingt un, commune du Fief Sauvin
demeurante au Fief Sauvin, fille majeure de défunt

Jean Subileau décédé le vingt six février mille
sept cent quatre vingt quatorze, comme il est constaté
par son acte de décès délivré par le Maire du Fief
Fief Sauvin. Et de défunte Jacquine Bretaudeau
décédée le vingt sept juillet mille sept cent quatre
vingt deux commune du Fief Sauvin, comme il est
pareillement constaté par son acte de décès
délivré à Beaupréau par le dit sieur Laforest.
Lesquels ont requis de procéder à la célébration
du mariage projeté entre eux et dont les
publications ont été faites devant la principale
porte de notre maison commune, savoir la première
le dimanche vingt cinq mai et la seconde le
dimanche premier juin mille huit cent six, les
publications ont été pareillement faites dans la
commune du Fief Sauvin, aucune opposition audit
mariage ne nous ayant été signifiée, faisant droit à
leur réquisition après avoir donné lecture de toutes
les pièces ci-dessus mentionnées et du chapitre six du titre
du code civil intitulé du mariage avons demandé au
futur époux et à la future épouse s'ils veulent se
prendre pour mari et pour femme, chacun d'eux
ayant répondu séparément et affirmativement, déclarons
au nom de la loi que Jean Julien Macé et
Marie Subileau sont unis par le mariage de
quoi avons dressé acte en présence de Pierre Macé
âgé de trente cinq ans, laboureur à Mercillé, frère du
futur, de Jean Subileau, âgé de quarante un ans
laboureur aux Petites Places frère de la future, de
Jacques Subileau, âgé de vingt huit ans, laboureur à la
Ségourie commune du Fief Sauvin, frère de la future, et de
Jean Clémot, âgé de trente deux ans laboureur au Petit Nombeau,
beau-frère de la future, lesquels après qu'il leur a été
aussi donné lecture ont signé avec nous fors les
futurs et Jacques Subileau qui ont déclaré ne le savoir.

Jean Clémot Jean Subileau Pierre Macé
Gaumard

Beaupréau: NMD An XI-1807 p164 et 165/252


Naissance de Pierre Macé le 23 mars 1807 à Beaupréau (49)
Acte de Décès
Beaupréau: le 4 janvier 1847


Le cinq janvier mil huit cent quarante sept à sept heures du
soir par devant nous maire officier de l'état civil de la commune
de Beaupréau quatrième arrondissement de Maine et Loire,
sont comparus: Claude Gallard, tisserand à S(ain)t Martin, âgé de
soixante onze ans, Pierre Macé, laboureur à La Chapelle du Genêt
âgé de trente huit ans, lesquels nous ont déclaré que Jean
Julien Macé
, laboureur, âgé de soixante huit ans, né en la
commune de Beaupréau à Marcillé y demeurant, fils des
défunts Jean Macé et Jeanne Aubron, veuf de Marie Subileau,
est décédé hier en son domicile à sept heures du soir, le premier
témoin a déclaré ne savoir signer, le second fils du défunt
a déclaré ne le savoir après lecture du présent acte,
l'a fait avec nous. Cinq mots rayés nuls.

P. Macé L. Humeau

Beaupréau: NMD 1846-1850 p165/227