Jean, René Garault



Acte de Baptême
Vezins: le 13 septembre 1782


Le treize septembre mil sept cent quatre-vingt deux a été
baptisé Jean René né d'aujourd'hui, fils légitime de Pierre
Garreau
, tisserand d(eumeuran)t à Regnet et de Jeanne Painneau sa femme,
a été parin René Morin oncle de l'enfant à cause de Perrine
Painneau sa femme et maraine Jeanne Garreau, fille de
cette paroisse cousine qui ont déclarés ne savoir signer
de ce enquis.

Rousseau vicaire de Vezins

Vezins - Saint Pierre: BMS 1765-1792(7 janvier) p376/607


Acte de Mariage
La Jumellière: le 4 septembre 1815


L'an mil huit cent quinze le quatrième jour du mois de septembre
à huit heures du matin, par devant nous Jacques Marais adjoint d'après
la délégation du Maire officier de l'état civil de la commune de La
Jumellière canton de Chemillé département de Maine et Loire,
sont comparu pour contracter mariage Jean-René Garault,
né commune de Vezins le treize septembre mil sept cent quatre
vingt deux, domicilié de cette commune, majeur, menuisier, fils de Pierre Garault
marchand de mouchoirs décédé en la commune de La Tourlandry dans
l'année mil sept cent quatre vingt quatorze comme il est constaté
par Mr Baudry maire de La Tourlandry par l'extrait mortuaire délivré le
sept janvier dernier et de Jeanne Paineau décédée dite
commune de Vezins le vingt cinq novembre mil huit cent douze
comme il est constaté par l'acte de décès délivré à Beaupréau
le ... signé Menard conseiller municipal,
et Jeanne Ogereau née en cette commune le vingt sept

mai mil sept cent quatre vingt neuf, lingère demeurant en
cette commune, majeure fille de Pierre Ogereau décédé en
cette commune en l'an mil sept cent quatre vingt treize, et de
Jeanne Bondu cy-présente et consentante.
Lesquels comparants nous ont requis de procéder à la célébration
du mariage projeté entre eux et dont les publications ont été
faites devant la porte principale de notre maison commune, à dix
heures du matin les dimanches six et treize du mois
d'août dernier.
Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été
signifiée, faisant droit à la réquisition des dits comparants
après avoir donné lecture de toutes les pièces ci dessus
mentionnées et du chapitre six du code civil sur les
obligations du mariage nous avons demandé aux futurs époux
s'ils veulent se prendre pour mari et pour femme.
Chacun d'eux ayant répondu séparément et affirmativement
déclarons au nom de la loi que Jean René Garault
et Jeanne Ogereau sont unis par le mariage de quoi
nous avons dressé acte en présence des sieurs René
Bondu fabriquant âgé de quarante quatre ans ami de l'époux,
de Denis Ogereau propriétaire âgé de quarante huit ans ami
de l'époux, et de Louis Prioux serger, âgé de vingt sept ans, beau
frère de l'épouse et de Charles Moron serger, agé de
trente un ans oncle de l'épouse demeurant tous en cette commune.
Lesquels époux et autre parans nous ont déclaré après lecture ne
savoir signer de ce par nous enquis fors les soussignés

C. Moron Marais adjoint

La Jumellière: NMD 1815-1820 p28/151


Naissance de Charles, Auguste Garault le 9 novembre 1832 à La Jumellière (49)
Acte de Décès
La Jumellière: le 16 décembre 1858


L'an mil huit cent cinquante huit, le seize décembre, à huit
heures du matin, devant nous Anatole de Coqueray, membre du
conseil général, Maire et officier de l'état civil de la commune
de la Jumellière, canton de Chemillé, arrondissement de Cholet,
département de Maine et Loire, et à la mairie sont comparus
Jean Portier, épicier, âgé de cinquante deux ans, voisin du défunt
et Jean Maté, charpentier, âgé de trente huit ans, gendre du
défunt, tous les deux domiciliés en cette commune; lesquels nous
ont déclaré que ce jour à cinq heures du matin est décédé en
la maison qui fait son domicile au bourg de cette commune
Jean René Garreau, ancien menuisier, âgé de soixante seize
ans, né commune de Vezins et domicilié en celle ci, fils de
Pierre Garreau décédé et de Jeanne Peinneau aussi décédée, veuf de
Jeanne Augereau décédée; après nous être assuré du décès, nous
avons rédigé le présent acte en présence des déclarants qui ont
déclaré ne savoir signer, le tout après lecture faite.

A. de Coqueray

La Jumellière: D 1835-1860 p146/159