Marie Paillussière



Acte de Naissance
La Pommeraye: le 28 février 1708


Le meme jour et an que dessus a été baptisée Marie née de ce jour fille de René Palusière métayer au Grande Chalonge de Putille, et de Marie Chauvat, a été parain Jacques Maureau son oncle et Louise Palusière sa femme, la maraine, tante de l'enfant, de cette paroisse, et ne scavent signer.

J. Miette p. vicaire


Acte de Mariage
La Pommeraye: le 14 février 1730


Le quatorzième jour de février mil sept cent trente ont été par moi vicaire gén après les publications canoniques par trois dimanches consécutifs sans opposition ny empeschement venus à notre connaissance au prône de notre messe paroissiale et de celle de Saint Laurent de la Plaine suivant le certificat du Sr curé en datte du douze dudit mois et an que dessus signé P. Levacher p curé de St Laurent fiancés et ensuite épousés scavoir Jean Boulestreau m(étay)er âgé de vingt six ans fils de feu Jacques Boulestreau et de Perrinne Malinge de la paroisse de St Laurent de la Plaine d'une part, et Marie Paillussière âgée de vingt deux ans fille de René Paillussière m(étay)er, et de Marie Chauvat de cette paroisse d'autre part. Ont été présents et consentis au mariage du côté de l'époux sa dite mère, Pierre Malinge son oncle, Pierre Boulestreau son frère, François Oger, Jacques Coussinnet et Louis Morreau ses beau frères, du côté de l'épouse sesdits père et mère, Luc Paillussière son frère, Jean Verger et Jacques Rochard ses beau frères et plusieurs autres parents et bons amis de part et d'autre qui ont dit ne scavoir signer sauf les s(oussi)gné.

Luc Paillussière P. Pauvert fr. Soldé pre


Naissance de Gabrielle, Marie Boulestreau
Acte de Décès
La Pommeraye: le 15 septembre 1767


Le quinze septembre mil sept cent soixante et sept a été inhumé au petit cimetière de ce lieu le corps de Marie Palussière épouse de Jean Bouletreau métayer agée de soixante ans ou environ decedée d'avant hier au soir, ont été présents son dit mari, Luc, Jean Bouletreau, Anne et Gabrielle Marie ses enfants de cette paroisse, lesquels ne scavent signer.

C. Delaunay ptre vic