Vincente Banneau



Acte de Naissance
Frossay: le 4 août 1690


Le quatrième jour d'aoust mil six cent quatre vingt dix fut baptisée par moy ptre soubsigné Vincente fille de Mathurin Baneau et de Vincente Renou ses père et mère. Fut parain Nicolas Mulon et maraine honete fille Loüyse Dessoudée en pñce de Perrinne Andron et de Sébastiene Durand qui ne scavent signer.

Beland ptre


Acte de Mariage
Frossay: le 27 novembre 1714


Le vingt septiesme jour de novembre mil sept cent quatorze ont esté reçus à la bénédiction nuptiale par moy sousigné après trois bannies faites aux prosnes des grandes messes de la paroisse de Frossay sans oppoon à nous connuë Joseph Bouriot fils majeur de deffunt Pierre Bouriot et de deffte Janne Dousset d'une part et Vincente Banneau fille de Mathurin Banneau et de Vincente Renou d'autre part les deux de cette paroisse en présence de Mathurin Banneau père de ladite Vincente, Pierre Dousset , Pierre Pacau et Jan Tribaleau lesquels ont déclaré ne scavoir signer à l'exception de Pierre Pacau et Jan Tribaleau qui ont signé.

Jan Triballeau P Pacaud T Litouse vicaire


Acte de Mariage
Frossay: le 6 novembre 1731


Le sixième jour de novembre mil sept cent trente et un après les trois publications de bans faites canoniquement aux prosnes de nôtre messe paroissiale par trois dimanches ou fêtes consécutifs sans nulle opposition venue à notre connaissance Joseph Merlet et Vincente Banneau ont reçu la bénédiction nuptiale par moy vicaire soussigné en présence de Jan Merlet frère de l'époux qui ne signe et de Jan Moreau et Pierre Pacaud qui signent.

J Moreau Pierre Pacaud Macé vicaire


Naissance de Jeanne Merlet le 5 avril 1732 à Frossay (44)
Acte de Décès
Frossay: le 25 mars 1763


Le vingt cinq mars mil sept cent soixante et trois a été inhumé le corps de Vincente Baneau épouse et veuve successivement de Joseph Bouriau et de Joseph Merlet, décédée d'hier à la Gueheterie, agée d'environ soixante et quatroze ans, munie des sacrements présens à la sépulture Michel Baneau neveu de la deffuncte du coté paternel et Mathurin Bouriau son fils qui ne signent de ce requis.

C.H. Cottineau vic